Sélectionner une page

2.2. En rentrant de chez Solange

Rabut et Nicole dans la voiture en rentrant. Nicole demande à Rabut à quoi il pense, il ne le dit qu’à nous (il n’est d’ailleurs pas très bavard avec sa femme ni dans le livre ni dans le film) qu’il pense à Solange, comment elle enfile une chemise de nuit, si elle va allumer la télé ou comment elle essaie de dormir en chassant des images de son frère chez Saïd, sa femme en se défendant. On voit Solange qui ne fait rien de tout ça, elle lave les verres (désolé Rabut, ce n’est pas gagné, tu ne seras pas devin) et après avoir regardé encore une fois la broche, elle sort une boîte d’une commode et s’installe devant une table.

Illustration du film Des Hommes de Lucas Belvaux – Solange avec les lettres

Dans le livre on ne sait pas ce que Bernard et Solange font pendant la nuit comme nous avons déjà écrit. Rabut imagine des choses à leur sujet mais nous n’avons pas la certitude. Rabut commence à remémorer le passé mais dans le chapitre trois on change de narrateur parce qu’il faut raconter des événements et surtout des sentiments et des pensées de Bernard dont Rabut ne pouvait pas avoir aucune connaissance.

En revanche, dans le film on voit Solange et Bernard dans la nuit. Bernard est devant sa cheminée, lui aussi, il pense à son passé et il commente parfois le cours des événements. Solange relit les lettres, elle n’était pas présente en Algérie mais elle essaie de lire entre les lignes et comprendre ce qui s’est passé là-bas, ce qui n’a pas été écrit.

Cette version nous paraît une très bonne idée parce que cela permet aux spectateurs de revoir le passé du point de vue de tous les trois protagonistes, connaître leur version et mieux comprendre leur personnalité. En plus il ne faut pas changer de narrateur comme dans le livre.

Après, on voit Rabut et Nicole arriver chez eux, ils entrent à la maison et on entend les pensées de Rabut qui médite sur les nuits blanches qui sont en réalité sombres.

Nouvelle image : Solange lit une des lettres, on entend la voix du jeune Bernard, il parle de sa rencontre avec Rabut en Algérie, qu’il a gagné un appareil photo et on voit le jeune Bernard en train d’écrire cette lettre, assis dans une jeep militaire stationné au poste en Algérie.

Illustration du film Des Hommes de Lucas Belvaux – Solange lit l’ancienne lettre de Bernard
Illustration du film Des Hommes de Lucas Belvaux – Bernard écrit la lettre que Solange lit en haut

Alors dans le film c’est une des lettres de Bernard qui nous guide vers le passé, dans le livre le passé commence par le voyage de Bernard à Marseille après avoir été appelé et continue sur le navire qui les emmène en Algérie. De cette manière c’est l’une des lettres de Bernard qui ouvre ce voyage vers le passé, ce qui est une excellente idée mais nous ne comprenons pas le choix, pourquoi cette lettre ? La première que Bernard a écrite à sa sœur aurait pu mieux montrer d’une part dans quels sentiments se trouvait-il et d’autre part sa décision de ne pas écrire sur les mauvaises choses. La première lettre, celle qui parle du navire au bord duquel ils ont traversé la mer de Marseille jusqu’à Algérie parce que Bernard pensait sur le navire qu’il ne va pas écrire à Solange sur cette peur qui y était présente mais sur les dimensions du navire, il était si grand que tout le village aurait pu y être embarqué. Comme ça le spectateur saurait déjà que Bernard n’a pas tout écrit et ce serait encore plus intéressant de voir si Solange comprend ou pas quelle est la vérité qui lui a été cachée.

2.3. Algérie – premières scènes

On voit la jeune brune, Mireille écrire une lettre à Bernard sous les palmiers dans leur jardin mais comme c’est la première fois qu’on voit leur jardin alors on ne sait pas où elle est, il aurait fallu montrer avant leur maison. Bernard lit la lettre en question sous la tente militaire au poste. C’est la lettre où Mireille parle de Rabut en le qualifiant adorable ce qui va agacer Bernard énormément.

Illustration du film Des Hommes de Lucas Belvaux – Mireille écrit une lettre à Bernard
Illustration du film Des Hommes de Lucas Belvaux – Bernard lit la lettre que Mireille lui a écrite, avec Février au second plan

Mais dans le livre elle n’écrit pas que Rabut danserait mieux que Bernard. Quel serait le rôle des lettres dans ce contexte ? Peut-être une transition entre le présent et le passé mais pourquoi mettre ici la lettre de Mireille sans avoir montré d’abord ce qui se passe avec Bernard et Rabut en Algérie ? Comment Bernard a fait la connaissance de Mireille, qui est-elle ? Cette lettre que Mireille lui a écrite sera très importante plus tard puisqu’elle va semer le doute dans l’esprit de Bernard en ce qui concerne la fidélité de Mireille. Alors pourquoi mélanger avec celle de Bernard écrite pour Solange ? L’attention a été de nouveau détournée d’un élément très important de l’histoire, exactement comme avec le cadeau de Bernard et celui de Saïd. D’autant plus que le réalisateur a trouvé une petite place même pour Février qui est assis derrière Bernard en train de (vous ne devinerez jamais) lire une lettre.

Tout à coup on voit deux jeunes hommes de dos, assis l’un à côté de l’autre et on entend la voix de Rabut d’aujourd’hui. Il dit que lui et Bernard ne s’aimaient pas vraiment mais ils se retrouvaient toujours l’un à côté de l’autre et qu’ils ne parlaient pas de Mireille. Ils s’approchent (on les voit toujours de dos) d’une petite maison ou plutôt d’une baraque sombre d’où sort en courant une fillette.

Cette maison est celle de l’ingénieur pétrolier et la fillette est Fatiha avec qui Bernard a lié une amitié. Dans le livre cette petite maison était plus loin des tentes militaires.

Ici Fatiha est gaie, bavarde, curieuse, dans le livre elle est timide, grave, elle ne fait pas d’amitié très vite. Dans le livre on voit comment naît ce lien d’amitié entre elle et Bernard, dans le film on les voit amis. Ici elle fait la causette avec Rabut aussi.

Bernard demande la permission au père de Fatiha d’aller voir la tortue, il accepte à condition que Fatiha n’entre pas dans la tente. Bernard et Fatiha partent main dans la main, Rabut sourit et prend des photos. Bernard et Fatiha jouent avec la tortue, assis sur un banc, Rabut les photographie.

Illustration du film Des Hommes de Lucas Belvaux – Bernard et Fatiha avec la tortue

Ce seront les photographies que Bernard va mettre dans sa maison des décennies plus tard.

On voit le Bernard d’aujourd’hui devant le feu.

La maison de l’ingénieur.

De nouveau le Bernard d’aujourd’hui devant le miroir à côté duquel les deux photos sont accrochées de lui et de Fatiha prises par Rabut.

Illustration du film Des Hommes de Lucas Belvaux – la photo sur le mur de Bernard