Sélectionner une page

4. La menace dont le Kingsman et le Statesman doivent sauver l’humanité

Les agents de cet épisode doivent se confronter avec un esprit malade, une psychopathe qui élabore un plan infernal qui va mettre en danger de mort des millions de gens. Des gens qui sont en partie responsable de leur malheur.

Regardons le plan de Poppy de plus près. Voici le message télévisé de Poppy :

Illustration du film Kingsman 2 de Matthew Vaughn : Le message de Poppy

« M. le Président, je m’appelle Poppy Adams. Les Nations Unies n’ayant aucun pouvoir, je vous ai donc choisi, vous, le leader du monde libre pour recevoir ce message. Je vous invite à entamer les négociations sur la prise d’otage la plus importante de toute notre histoire. Il y a quelque temps, un virus a été créé et propagé dans une grande majorité de mes produits : cannabis, cocaïne, héroïne, opium, ecstasy et méthamphétamines. Certains d’entre vous sont déjà contaminés et voici à quoi il faut vous attendre dans les prochaines heures. Après une brève période d’incubation, les victimes verront apparaître sur tout leur corps une éruption bleue. C’est le niveau 1. Ensuite, les symptômes du niveau 2 apparaissent : folie quand le virus pénètre le cerveau. Extrêmement pénible pour les victimes, mais pour leur entourage ! Niveau 3 : paralysie. Les muscles du sujet subiront alors une attaque très importante et lorsque les muscles du diaphragme seront affectés à leur tour, l’aspiration deviendra impossible entraînant une mort absolument épouvantable au cours des 12 heures qui suivront. Mais j’ai une bonne nouvelle pour les millions de gens déjà contaminés. On n’est pas obligé d’en arriver là. J’ai en effet créé un antidote. Mon antidote est efficace à 100 % et prêt à être expédié au monde entier immédiatement. C’est juré, vous avez ma parole, je promets de le faire si toutefois les conditions suivantes sont remplies. D’abord vous signez la fin de la guerre contre la drogue une bonne fois pour toutes. Toutes les classes de substances sont légalisées pour ouvrir la voie à un nouveau marché dans lequel les ventes sont régulées et taxées comme pour l’alcool. Ensuite mes confrères et moi-même nous verrons accorder une immunité judiciaire complète. Acceptez mes conditions et je suis prête à redonner à notre pays bien aimé toute sa grandeur, de booster notre économie défaillante et d’alléger les dépenses en matière d’application de la loi. Ou vous continuez cette politique démodée, franchement désastreuse, et vous devez vivre avec du sang sur les mains. Pour les sauver, légalisez. »

Ce message en lui-même montre le niveau de danger par lequel plusieurs millions de gens sont menacés, mais la réaction du président (fictif) augmente encore ce danger :

Illustration du film Kingsman 2 de Matthew Vaughn : Le bureau ovale

Président fictif : « Préparez un décret présidentiel. Dites au renseignement et aux forces de l’ordre de se retirer, nous allons jouer le jeu de cette personne. »

Mme Fox : « Parfait. On va pouvoir s’en sortir. Oui, on va dire qu’il ne s’agît pas de négocier avec des terroristes… »

Président fictif : « Ce que moi, que je propose, c’est de faire semblant d’accepter ses demandes pour éviter une panique mondiale et ensuite on laisse ces gens, ces minables crever de leur belle mort. Eh ? Voilà. On détruit Poppy Adams et son soi-disant Cercle d’Or en même temps. Plus de drogués, plus de trafic de drogue, c’est une situation gagnant-gagnant. »

Mme Fox : « Mais, Monsieur, nous ne parlons pas d’une petite poignée d’otages, nous pourrions assister à la mort de centaines de millions de gens dans le monde entier. »

Président fictif : « Des centaines de millions de criminels, des boulets pour la société. C’est pas vrai ? »

Officier militaire : « Absolument, Monsieur. »

Mme Fox : « Monsieur, c’est… Mais pour les personnes qui n’ont fait ça qu’à titre d’expérience, les gens qui pratiquent l’automédication, les professionnels responsables, les jeunes. »

Président fictif : « Épargnez-moi ça, le fait est que cette présidence va gagner la guerre contre la drogue. »

Officier militaire : « Félicitations, Monsieur. »

Président fictif : « Merci. Et ça, ça mérite bien un verre. »

Mme Fox : « C’est totalement contraire à l’éthique, Monsieur. »

Président fictif : « Fox, fermez-la. McCoy, décrétez la loi martiale, nous devons tout contrôler, réquisitionner les stades, les écoles, les centres administratifs pour rassembler ces cannés. »

Et les flashs du journal télévisé informent les spectateurs de la situation :

« Suite à la diffusion du message d’Adams au président, il y a eu des scènes de chaos aujourd’hui à travers tout le pays et dans le monde entier dans des centres médicaux. »

Devant l’hôpital on voit des gens et une médecin qui dit devant la porte d’entrée des urgences :  « Nous n’avons plus de places disponibles. Cet hôpital a atteint sa capacité maximale. »

Illustration du film Kingsman 2 de Matthew Vaughn : Il n’y a plus de place

Le journal se poursuit :

« Les victimes du virus causé par l’usage de drogue récréative contaminé ont envahi les hôpitaux et les cliniques. Les couvre-feux et les interdictions de voyager sont envisagés alors que les autorités tentent d’évaluer l’ampleur de la catastrophe. Mais il n’y a toujours pas eu de réponse officielle de la part du président qui demeure enfermé en cellule de crise. »

« Aujourd’hui le gouvernement a exhorté les victimes du Cercle d’Or à se présenter dans les hôpitaux de campagne installés temporairement dans tout le pays. La gestion de la crise par le président a été hautement saluée par d’autres chefs d’État à travers le monde. »

Illustration du film Kingsman 2 de Matthew Vaughn : Les malades se rendent dans un hôpital de campagne

Après, on voit que Mme Fox est dirigée dans un stade où elle est placée dans une cage comme plusieurs autres personnes contaminées et les cages sont posées l’une à côté de l’autre et l’une sur l’autre construisant une grande montagne de cages où les malades ne sont ni traités, ni suivi médicalement, ils n’ont même pas le droit d’être placés dans une chambre. Ils sont dans des cages comme les animaux qui servent de cobayes, abandonnés, laissant à leur sort.

Illustration du film Kingsman 2 de Matthew Vaughn : L’hôpital de campagne avec les cages

« Des millions de victimes du Cercle d’Or à travers le monde entrent à présent dans le niveau 3, la paralysie. Lors de sa dernière déclaration, le président a promis qu’il faisait tout ce qui était dans son pouvoir pour accélérer les négociations et ainsi sauver des vies, mais les craintes augmentent car pour beaucoup il se pourrait qu’il soit déjà trop tard. Nos pensées et nos prières vont bien sûr aux victimes. Que Dieu nous aide. »

La menace est présentée par image et par paroles mais qu’est-ce qui se passerait si les exigences de Poppy étaient remplies ? D’une part les malades seraient sauvés, mais d’autre part une psychopathe serait libérée de son village imaginaire et elle pourrait vivre librement et peut-être recréer dans la société le monde qu’il a créé auparavant dans la jungle : un monde cruel et brutal. En plus de ça, qu’est-ce que le monde deviendrait si la drogue était légalisée ?