Sélectionner une page

13. Episode 10, le 16 mars

Helmut est dans l’orphelinat, il essaie de voir sa fille mais l’infirmière dit qu’ils sont en train de nourrir les bébés. Il doit revenir dans une demi heure. Katia l’attend avec son bébé dans la cave d’une maison bombardée à proximité de l’orphelinat. Helmut arrive et propose à Katia qu’elle parte sans lui mais elle refuse.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Katia et Helmut dans la cave

14. Episode 10, le 16 mars

Quand Bittner arrive dans l’appartement de la gestapo et Müller apprend que la fille de Helmut a été placée dans un orphelinat qui se trouve dans le centre, il y part tout de suite avec son équipe et les deux anciens collègues.

15. Episode 10, le 16 mars

Helmut peut enfin récupérer sa fille, il argumente qu’il doit repartir au front cet après-midi. En prétextant de regarder les horaires de l’autobus il peut sortir du bâtiment avec sa fille. Il est presque renversé par un camion, il arrive finalement indemne dans la cave avec son bébé et repart pour guetter l’autobus.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Helmut avec sa fille

L’autobus arrive mais juste derrière lui deux voitures de la gestapo apparaissent. Helmut ouvre le feu désespérément aux voitures sans visant quiconque mais il tue l’un des anciens collègues de Müller et il est tué aussitôt.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – La mort de Helmut

Katia voit ce qui se passe par la fenêtre de la cave, elle pleure mais elle ne peut rien faire. Elle reste seule avec les deux bébés et cherche une issue mais la gestapo est dans la rue, ils vont fouiller tous les bâtiments. En cherchant une sortie ou la possibilité de se cacher Katia tombe et cogne la tête contre une plaque d’égout. Elle perd connaissance. Après son réveil elle a une idée et se cache dans la canalisation avec les deux bébés et reste là pendant que la gestapo fouille la cave. Ils sont au-dessus de sa tête et ils ne se doutent même pas de sa présence.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Katia dans les égouts

16. Episode 11, le 16 mars

Quand Katia entend les voitures de la gestapo partir, elle sort non sans difficulté de la canalisation avec les deux bébés au bras et elle se repose un peu.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Katia sort de sa cachette

Plus tard elle sort sur la rue avec les bébés et elle voit des civils recrutés qui marchent au front, des vieux hommes et des enfants. Katia marche sur les rues avec les bébés, il fait déjà nuit quand elle monte dans un bus, elle s’endort, mais il y a un bombardement et il faut aller à l’abri où elle demande de l’aide à l’infirmière puisqu’elle n’a plus de couches.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Katia à l’abri

17. Episode 11, le 16 mars

Pendant ce temps Stierlitz peut faire croire à Müller qu’il n’est pas le résident russe, il peut parler avec Bormann et il est en train d’analyser cette conversation avec Müller. Stierlitz essaie d’obtenir des informations sur Katia mais Müller repousse la curiosité de Stierlitz. Quand Stierlitz a arrêté Katia il avait des doutes, il se demandait s’il avait raison : « S’il était sûr que Katia serait tout le temps avec lui et ne tomberait pas entre les mains de Müller, il aurait moins peur. » Aujourd’hui il a la certitude que Müller ne veut pas lâcher Katia, Müller la considère comme sa propre prisonnière et même si Katia apparaît à nouveau, Stierlitz ne pourra plus la protéger au sein de la gestapo. Müller dit quand Stierlitz pose des questions sur Katia : « C’est mon affaire, Stierlitz. Mettons-nous d’accord. Vous saurez ce que vous devez savoir. »

18. Episode 11, le 17 mars, 05h 18

Katia essaie de téléphoner d’une cabine téléphonique mais un policier arrive et dit que le téléphone ne fonctionne pas. Il l’invite à passer au poste dans le métro. Katia accepte. Le policier la laisse seule pour qu’elle puisse téléphoner tranquillement. Katia voit une circulaire avec sa photo sur le bureau du poste. Elle hésite mais elle téléphone quand même à Stierlitz. Il prend l’appel pendant que Müller est chez lui et il fait semblant de parler avec Bormann. Katia ne comprend pas d’abord ce qui se passe mais finalement elle lui dit où elle se trouve. Elle sort du poste et dit au revoir au policier en essayant de cacher son visage.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Katia au téléphone

19. Episode 11, le 17 mars, 06h 05

Stierlitz prend Katia qui l’attend à côté du musée de timbre et ils se rendent vers l’abri où Katia a probablement laissé les enfants. Katia va les chercher et quand ils sont tous dans la voiture, elle raconte tout ce qui lui est arrivé ces 24 heurs. Stierlitz écoute son histoire et fait quelques détours pour voir s’ils sont suivis ou pas.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Stierlitz écoute l’histoire de Katia

Quand il s’est rassuré qu’il n’y a pas de filature, il gare sa voiture et demande Katia de passer à l’arrière et de dormir un peu parce que la journée sera fatigante. Aux questions de Katia il se contente de dire qu’elle sera remplie de bonnes surprises et il caresse la joue de sa sœur d’arme.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Stierlitz assure Katia

Il conduit la voiture vers la villa de Schellenberg et il se gare à quelques pâtés de maisons. Il obtient de la part de son chef l’autorisation de voyager à Berne légalement, il peut récupérer les papiers nécessaires pour le voyage. Stierlitz amène Katia et les deux bébés vers la frontière suisse avec deux passeports dans la poche pour lui et pour son « épouse » : Frau Ingrid von Kirstein.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Katia dans la voiture de Stierlitz

20. Episode 11, le 17 mars

Au poste frontière ils sont en train d’être contrôlés, Stierlitz remarque que les nerfs de Katia sont à vif, elle est sur le point de craquer, il lui demande d’arranger son buton de manchette qui occupe Katia pendant que le garde-frontière vérifie leurs passeports. Ils ont une peur bleue et le spectateur aussi quand le téléphone sonne – et fin de l’épisode.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Le téléphone sonne à la frontière

21. Episode 12, le 17 mars

Donc nos héros sont au poste frontière quand le téléphone sonne mais heureusement ce n’est que la femme du garde-frontière, elle demande quand il reviendra pour déjeuner. Après cet effroi, Stierlitz et Katia passent la frontière sans problème. Katia réalise qu’elle est sauvée et elle pleure. Stierlitz essaie de la consoler : « Katïoucha, considère que tout est terminé. Au moins, pour le petit, tout est terminé. Et pour la fille de ce gars aussi. Il faut penser à l’avenir. » Katia dit : « Sans passé, il n’y a pas d’avenir. »

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Katia réalise qu’elle est sauvée

Après ces quelques instants de philosophie Stierlitz reprend le côté pratique de la vie et explique à Katia ce qui va se passer : « Je vais te déposer dans une bonne pension jusqu’à demain. Je te récupérerai demain. N’aie pas peur. La plus terrible est derrière nous. »

22. Episode 12, le 22 mars

Ils sont passés la frontière le 17 mars et on ne revoit Katia que le 22 à la gare quand elle part vers Paris avec les deux bébés. Pendant ces cinq jours nous avons vu Stierlitz parler à deux reprises avec le pasteur et envoyer des télégrammes à Moscou via Stockholm et Constantinople, envoyer un message codé à Bormann pour que les négociations de Wolff cessent et pour que Moscou dispose les informations nécessaires pour avancer. Mais nous ne l’avons pas vu comment il a pu organiser le voyage de Katia et les deux bébés à Paris, qui les attendra là-bas, quelle sera sa mission. Est-ce qu’elle va voyager après à Moscou ou elle restera à Paris définitivement. Est-ce que le bébé de Helmut sera inscrite dans le registre d’Etat civil à son nom comme si elle était sa propre fille, sœur jumelle de son fils, est-ce que c’est elle qui s’occuperait de la fille de son sauveur ?

Nous la reverrons donc à la gare elle attend Stierlitz mais il ne se montre pas, il est dans un café et surveille Katia. Katia reste auprès du train jusqu’au dernier moment mais elle doit monter dans le wagon parce que le train se met en route, il se met en route et il emmène Katia, l’agent soviétique et les deux bébés, un Russe et une Allemande à Paris.

Image de la série de Tatiana Lioznova Les 17 moments du printemps – Katia à la gare

C’est la dernière fois qu’on voit Katia.